12/08/2008

Commentaires: question à Jacques Attali

Nos commentaires sur un blog sont-ils comparables aux commentaires faits sur le Talmud ou la Torah par les juifs Maïmonide et Hillel, ou le musulman Averroès et le péripatéticien Alexandre d'Aphrodise (surnommé le second Aristote) sur Aristote? Ou Platon sur Socrate, ou les chrétiens Thomas d'Aquin et Saint Augustin sur Saint Paul?

De toute façon, nous sommes tous des commentateurs et ce sera à l'histoire de juger la pertinence de nos écrits ou dits. Ceux-ci sont comme des gouttes qui tombent dans une rigole qui elle-même se jette dans le fleuve de la vérité.

Euréka: entre le mot péripatéticien (promeneur) et péripatétisme (philosophie d'Aristote et de ses disciples) se trouve le mot péripatéticienne (pas de masculin): prostituée qui fait le trottoir. Voici donc établi le rapport entre le plus vieux métier du monde et l'un des plus anciens philosophes.  Je me demande ce qu'il a dit sur ce métier. En réalité, l'école d'Aristote, qui enseignait en marchant, s'appelait école péripatéticienne, nous dirions aujourd'hui nomade ou mobile. De là à déduire qu'Aristote enseignait la philo aux prostituées, c'est une (dé)marche que je n'oserai pas faire. Mais au fait, combien de péripatéticiennes savent qu'elles doivent leur nom à ce grand philosophe? Le comble pour un aristotélicien serait d'être épris d'un amour platonique d'une péripatéticienne !

12:02 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |