26/06/2008

Défendre l'Europe

Le jeudi 26 juin 2008 à 09:26, par attila Author Profile Page

Dans l'émission "Hard Talk" de BBC World du début de ce mois de juin 2008, l'invité était Robert Kagan, le très contreversé néo-conservateur, conseiller de G.W. Bush. Maintenant qu'il est devenu conseiller de John McCain en stratégie géopolitique, il propose de créer un "Front des Démocrates" pour faire face à toutes les menaces de "pays voyoux". Ce Front aurait pour mission de défendre "les valeurs universelles" de la civilisation. Pour lui, ni la Russie, ni la Chine ne peuvent faire partie de ce club fermé car ce sont des pays à régime autocratique. Ni évidemment l'Iran, la Syrie, la Corée du Nord, le Vénézuela, le Zimbabwé, etc. La Turquie en fera partie parce que membre de l'Otan. Et cela a beaucoup plus de chance d'être mis sur pied rapidement que notre FART ou ARTF, etc. Voici l'adresse de l'émission:

http://news.bbc.co.uk/2/hi/programmes/hardtalk/7430969.stm

Le samedi 28 juin 2008 à 11:07, par attila Author Profile Page

Voilà plus de 48 heures (sans compter ma petite rectification), que personne ne s'est manifesté sur ce post. Ce silence doit-il nous rassurer, dans le sens que les menaces sur l'Europe seraient de pures fantasmes et que nous pouvons dormir tranquilles sur nos deux oreilles, ou, au contraire, nous inquiéter? Pourtant, il n'y a pas de sujet plus sérieux que la défense. Alors, je vais me permettre de lever quelques "lapins" pour, je l'espère, stimuler le débat:
- est-il "normal" qu'un seul pays, qui ne fait pas 5% de la population mondiale, se dote d'un budget militaire de plus de 50% du budget mondial ?
- est-il normal que, de ce fait, ce pays peut s'assurer de sortir toujours gagnant (sauf usage d'armes interdits) de tous les cas de figure de conflits mondiaux?
- bref, ce pays joue-t-il un "jeu" correct? Pourrait-t-on imaginer un Euro20xx où la même équipe de foot gagnerait d'année en année, pour toujours?
- est-il "normal" que les EUA implantent des bases militaires dans tous les pays ex-soviétiques ayant du pétrole dans leur sous-sol? Ce qui a eu comme résultat immédiat l'organisation de manoeuvres militaires conjointes entre la Russie et la Chine, menaçant sérieusement une paix fragile dans la région.
- est-t-il "normal" qu'un pays seul considère que ses intérêts nationaux priment sur l'intérêt de l'humanité dans son ensemble?

Le plus raisonnable serait évidemment non de "guérir" les menaces par la guerre, mais de prévenir ces menaces par la raison. Car l'imagination de l'homme, fort ou faible, est la plus fertile quand il s'agit de faire (le) mal. N'oublions pas, nous n'avons qu'une planète, la plus belle et la plus miraculeusement constituée, et qu'il suffirait d'une seule guerre pour la (nous) détruire.

C'est tout pour l'instant. Bon et paisible weekend.

Le samedi 28 juin 2008 à 14:26, par attila Author Profile Page

Voici les deux adresses:
http://blogs.lexpress.fr/attali/2008/06/defendre_leurope....

http://blogs.lexpress.fr/attali/2008/06/dfendre_leuropele...

La deuxième est incorrecte: dfendre_leuropele_livre_blanc.html, il manque un e à defendre et le_livre_blanc est de trop

Je suis passé de Firefox2 à Firefox3, mais je ne vois pas comment cela pourrait influencer cette double adresse. J'ai essayé sous IE7 et c'est la même chose.

Le lundi 30 juin 2008 à 10:32, par attila Author Profile Page

Dans son livre "Une brève histoire de l'avenir", JA nous a décrit la chronologie des évenements à venir:
- hyperempire
- hyperconflit
- hyperdémocratie
Yves Leterme disait, avant les élections de juin 2007, que la Belgique n'était pas une valeur ajoutée, en confondant d'ailleurs l'hymne national belge avec celui de la France. C'est l'argument que les Flamands veulent mettre en avant pour détruire la Belgique, pour aller directement à l'étape d'une Europe des régions. Maintenant, devenu premier ministre, il dit, tel que Pinocchio et sans rougir (mais avec des mimiques que les neuropsychologues devraient facilement identifier), que la Belgique est une valeur ajoutée, texto.
Pour l'Europe, c'est la meme chose: des politiques ou de simples citoyens disent que l'Europe n'est pas une valeur ajoutée. Ce qui veut dire, supprimons l'étape de l'Europe et allons directement à un gouvernement mondial, càd à un hyperempire. Cela peut se discuter. Mais, dans la nature, il y a des étapes inévitables, par ex. on ne devient pas adultes sans passer par l'age "ingrat" de l'adolescence, etc.
Ce qui m'effraie dans la présentation de JA, c'est l'échelle suivante: le superconflit, car elle vient avant l'hyperdémocratie. Cela veut dire en clair, entretuons-nous d'abord, puis on fera avec les survivants! Alors, dans ce contexte, à quoi bon défendre ou même construire l'Europe si c'est pour la détruire ensuite?

"... il dit, tel que Pinocchio et sans rougir (mais avec des mimiques que les neuropsychologues devraient facilement identifier) ..": un indice pour les spécialistes? il se gratte toujours le nez (et la tête) quand il ment.

Et le nez, et le nez

Et la tête, et la tête

Alouette, alouette ...

Alouette, gentille alouette ...

Le lundi 30 juin 2008 à 16:47, par attila Author Profile Page

En fait, c'est bête comme chou si on y réfléchit: un peu comme l'enseigne le bouddhisme, on n'atteint pas le nirvana d'un coup. Il faut d'abord passer par des étapes multiples. L'équivalent occidental du nirvana étant l'hyperdémocratie, pour y arriver, il faut d'abord passer par les deux autres hyper...marchés et faire ses emplettes d'empires et de conflits. Après, on aura droit au graal. C'est-a-dire, on ne peut s'assagir qu'après avoir fait des conneries. Si la France et l'Allemagne ne s'étaient pas d'abord étripées pendant des siècles, auraient-elles pensé à construire l'Europe? De Gaulle aurait-il invité Adenauer à Colombey-Les-Deux-Eglises? Que c'est touchant!

Le fait que ce sujet n'ait intéressé que si peu de monde, avec des commentaires souvent hors-objet et de niveau discutable, m'a sidéré. Enfin, c'est peut être l'effet des vacance, mais aussi de la confusion des liens et surtout de celui qui se référe au livre_blanc (de l'armée) sans en donner les détails.

Cependant, on ne peut pas clôturer ce post en laissant sous silence les événements de Sarcassonne.  Evidemment cette bavure énorme de l'armée de terre française est inacceptable et la démission du CEM Cuche est plus que normale.  Mais, se dire que la défense de l'Europe dépend de tels hommes donne froid dans le dos.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

09:27 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/06/2008

Une constitution pratique

Le mardi 17 juin 2008 à 11:15, par attila Author Profile Page

" Et comme elle ne peut avoir lieu par la réforme des textes, à la française, sans doute faut (-il)désormais tenter de la faire pragmatiquement, en changeant les habitudes, à l’anglaise : changer le contenu en changeant les pratiques, sans changer le droit." Et voilà cette perfide Albion qui nous sortira de nos embarras. Qui l'aurait cru ?

Le mardi 17 juin 2008 à 14:40, par attila Author Profile Page

Les jeux seraient donc faits et les dés pipés. Tony Blair sera, au moins a toute les chances d'être le premier président de l'UE, avec l'aval de son ami Nicolas Sarkozy. Et l'Europe aura montré quelle est incapable d'innover et surtout de donner la chance à ceux de ses citoyens qui ont des capacités à revendre, puisque les élections, les promotions se font toujours entre les gens de la 1ère Europe avec la complicité de la 2ème et au détriment de la 3ème.
A quand un Barack Obama européen? L'Amérique a toujours l'art de sortir de ses échecs avec des sauts de géants dans l'avenir. Pas (encore) l'Europe.

 

Le samedi 21 juin 2008 à 09:58, par attila Author Profile Page

J'avais déjà dit que le paroxysme de la démocratie était l'anarchie. Alors, le comble en serait-il la loi d'un sur celle du reste ? C'est bien ce que la ratification albyonne du TCE est occupée à nous démontrer: en effet, il a suffi qu'un seul citoyen anglais conteste cette ratification, pourtant bien démocratique puisque votée par les élus du peuple, pour qu'elle soit suspendue avec le risque d'être annulée si la justice en décide ainsi. L'espoir que cela ne se passe pas ainsi est réel, n'empêche que ce genre de risque aurait pu être évité. Churchill en avalerait son cigare (et son whisky) pour donner une autre définition de la démocratie.
A noter que le TCE donne la possibilité à un million de citoyens de contester une décision politique de l'UE. Cela fait un citoyen sur 500. Tandis que pour les anglais, cela fait un citoyen sur 55 millions. Il y a une différence d'échelle de plus de 100.000.

Le samedi 21 juin 2008 à 10:54, par attila Author Profile Page

@juan2008:
"Raymond - Estelle" cela me fait penser à une chanson de Soeur Sourire, qui a battu les Beatles :
Domenech ... nique ... nique

Le samedi 21 juin 2008 à 10:44, par attila Author Profile Page

"Rirss amusés..." lol ou mdr ? Oh pardon! ceci n'est pas un site de chat.

Le samedi 21 juin 2008 à 10:26, par JeanmarcR Author Profile Page

Attila, la manière dont vous pratiquez la Logique et les Statistiques dans l'argumentation est digne des chevauchées d'Attila : tout en finesse et subtilité... Rirss amusés...

Le dimanche 22 juin 2008 à 17:47, par attila Author Profile Page

"La monarchie dégénère ordinairement dans le despotisme d'un seul ; l'aristocratie dans le despotisme de plusieurs ; la démocratie dans le despotisme du peuple". Montesquieu

Le mardi 24 juin 2008 à 14:40, par attila Author Profile Page

"Quand les sauvages de la Louisiane veulent avoir un fruit, ils coupent l'arbre au pied et cueillent le fruit. Voilà le gouvernement despotique." Montesquieu dans l'esprit des lois.
N'est-ce pas ce que viennent de faire les irlandais ?

Le mercredi 25 juin 2008 à 09:53, par attila Author Profile Page

"Bah ..." ou béé! ? Comme le disait le Général, les français sont des moutons. Pour me réjouir du oui forcé des français, que les irlandais et les autres devraient vite imiter, j'ai envie d'user d'une métaphore (comme aime le faire notre hôte) chrétienne: Jésus, le berger à la recherche de la brebis égarée.
http://www.lesoir.be/forum/le_kroll/le-25-juin-2008-06-25...

Brebis égarée: alors l'Irlande, brebis de Luc ou de Matthieu ?

http://pagesperso-orange.fr/j.leveque-ocd/matthieu/nonaginta.htm

Le mercredi 25 juin 2008 à 13:15, par attila Author Profile Page

juan: à Addis, on entend, la nuit, les rugissements des lions (de Juda). Quant à vous, je vous conseille un petit stage cet été dans le Limousin pour bien vous imprégner des bruits des moutons et des veaux, car ces derniers mugissent: Meuh!, vous entendez?

Le mercredi 25 juin 2008 à 15:13, par attila Author Profile Page

A trop écouter le peuple, la démocratie s'auto-détruit:
http://www.lefigaro.fr/debats/2008/06/24/01005-20080624AR...
Il faut aider la démocratie par des garde-fous, lui donner des béquilles pour l'aider à marcher droit, càd la surveiller par un état légitime (élu), sans faille et surtout avec autorité. Sinon, ce sont les grèves sauvages, le chaos, etc. La Belgique est en train de vivre ce cauchemar depuis plus d'un an, dans le silence total, parce que des politiques ont promis n'importe quoi pour être élus et puis s'étonne que le premier ministre n'a encore rien proposé pour sortir de la m... dans laquelle il a mis le pays.

Hier matin, j'ai assisté à une cérémonie de remise de prix à l'école primaire d'une de mes petites filles. Tout de suite, j'ai été impressionné par l'atmosphère d'ordre et de discipline  qui règne dans l'établissement et qui "saute aux yeux" quand j'ai vu la directrice qui montait sur l'estrade pour s'adresser à l'assistance. Un regard , en même temps attendrissant et autoritaire, sur les premières rangées où étaient entassés les plus jeunes élèves et d'où émanait un bruit assourdissant, digne d'une volière,  insupportable pour les oreilles délicates des grands parents que nous sommes, et c'était le silence presque absolu! Puis ce même regard, toujours attendrissant mais un peu moins autoritaire se dirigea vers le reste de la salle qui s'est tue à son tour. Alors, d'un signe presque invisible de la directrice, toute la salle s'est levée comme un seul homme.  L'hôte des lieux a adressé sa première phrase à la salle: "Même si ce n'est plus à la mode, nous allons écouter l'hymne national". A peine la Brabançonne (ignorée par le premier ministre, faut-il le rappeler?) terminée, j'étais parmi les premiers qui se baissais pour m'asseoir quand, d'une voix haute et ferme, et peut-être en me regardant sans que je puisse m'en rendre compte, la directrice en tenue impeccable (pantalon et blouse), tenant fermemant son micro, dit: "Maintenant, nous allons écouter l'hymne européen".  Alors, je me redresse d'un bond et me mets à applaudir fort jusqu'à ce que je me rende compte que j'étais le seul, ce qui n'a fait que m'encourager un peu plus jusqu'à ce qu'il y ait quelques autres qui se mirent aussi à applaudir.  Mais la cerise sur le gâteau m'a touché au coeur car, à la fin de l'Hymne à la Joie, le volume des applaudissements avait décuplé. J'avais les larmes aux yeux: je me suis dit, après une semaine de joute sur ce site pour faire passer un message simple, l'abscence du bon sens européen suite à l'ingratitude irlandaise, l'Europe exsitait malgré tout et se tenait debout. Alors j'en ai voulu à tous ces nouveaux membres de l'UE qui ne veulent pas entendre parler d'hymne, ni même de drapeau européen.  Cela devrait constituer une offense grave à l'identité européenne, digne d'exclusion.

 

 

 

 

 

 

11:18 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/06/2008

Liberaltruisme

"Je n'aime pas les communistes parce qu'ils sont communistes.
Je n'aime pas les socialistes parce qu'ils ne sont pas socialistes.
Je n'aime pas les miens parce qu'ils aiment trop l'argent." Charles De Gaulle, un grand homme et un homme grand qui voyait loin.
"La droite, elle, défendait les avantages acquis ..." on attribue cette phrase plutôt aux syndicats. Il est vrai que ce ne sont pas les mêmes "avantages" puisque, pour les uns, c'est le droit au travail, tandis que pour les autres, c'est le droit de faire travailler à son avantage, donc un privilège.

Le samedi 14 juin 2008 à 09:43, par attila Author Profile Page

Nous apprendrons très bientôt, si ce n'est déjà fait aux USA ou ailleurs, que le libéralisme et l'altruisme sont inscrits dans nos neurones, grâce à la neurologie moderne. Alors nous ferons connaissance avec nous-mêmes.

 

09:26 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/06/2008

Les trois France

Le jeudi 12 juin 2008 à 18:16, par attila Author Profile Page

@juan et tous les autres surfeurs, bonjour, me revoilu! "...cet appel de l'élite au(x) sous ..." c'est un peu triché, mais bon. Il me semble que juan mord un peu fort les mollets de JA ces derniers temps, c'est son droit.
Dans mon escapade africaine, annoncée, j'ai pris comme lecture un des premiers livres de JA, "L'ordre Cannibale" que je ne croyais jamais terminer tellement il est indigeste. Eh bien c'est fait. Je pense (j'aimerais savoir ce qu'il en pense) que les pensées de JA, à l'image de celles de Blaise Pascal (son maître à penser?), se tiennent et ont leur propre logique. Mais il faut les décrypter.
Dans le sujet traité ici, ce qu'il nous résume ce n'est pas seulement la situation de la France mais de tous les pays du monde. Pour un homme qui voyage comme JA, c'est partout le même phénomène qui se déroule devant les yeux d'un observateur averti: l'ordre cannibale, mais à des degrés différents, tellement plus dramatique plus le pays est "moins développé". Sous prétexte de l'histoire de la médecine dans les différentes époques, ce livre décrit l'exploitation de l'homme par l'homme, exploitation qui a toujours régné et qui régnera encore longtemps. C'est toujours la première France(ge) qui mangera la troisième (le tiers état) ou le énième. Vu d'Afrique (a-fric), et surtout de l'Ethiopie que j'ai quittée ce minuit, c'est écoeurant.

Le samedi 14 juin 2008 à 10:44, par attila Author Profile Page

Le paroxysme de la démocratie c'est l'anarchie: moins d'un pourcent de l'UE peut jeter à la poubelle les 99% des 500 millions d'Européens! Sous le regard de la montagne qui vient d'accoucher d'une souris, les érudits comme notre hôte doivent se damander s'ils ne prêchent pas dans un désert. Mais où est passé le bon sens? (pardon mon Général)
L'UE est un couple (franco-allemand) qui a accouché de beaucoup trop d'enfants (25) à qui il a trop facilement donné la parole. Ou bien ce couple prend en main la gestion familiale en bon père/mère de famille, ou bien il se cherche d'autres couples (avec ou sans enfants) tels que Russie/Turquie ou même Brésil/Mexique (avec leurs enfants sud-américains) pour jouer dans la cour des grands avec autorité.

Le lundi 16 juin 2008 à 09:28, par attila Author Profile Page

@juan: bien vu, c'est bien à mon Ethiopie que j'étais retourné. Là-bas, comme dans toute l'Afrique, on écoute les IGP (et les IGM). Ici, cette sage coutume est oubliée depuis belle lurette et cela est à la base de nos problèmes existantiels.
Quant à la métronomie (inventée par Maelzel) de la cité par trois temps, je l'ai dit ici, c'est la même chose partout et par tous les temps. Sauf qu'en Afrique (ou en Asie) on croit vivre l'Ordre Cannibale du Moyen Age.

Le lundi 16 juin 2008 à 15:21, par attila Author Profile Page

"En Afrique, le postulat est posé une fois pour toutes, c'est la faute des l'Europe..." François Montrelay. Oui, pour les ex-colonies càd la quasi-totalité de l'Afrique, et pas pour le seul pays africain non-colonisé, càd l'Ethiopie.
" Pour ma part , ce que j'ai aimé et retenu de l'Afrique , c'est qu'elle était par nature capable de faire s'écrouler tous les schéma polytechniciens !" juan2008. Pour ma part, qui suis polytechnicien, je regrette que l'africain ne soit pas assez technicien, ni comptable car il manipule moins bien les chiffres que les palabres. Comme disait Mobutu, la politique africaine c'est la débrouille. On ne construit pas un pays, encore moins un continent, avec des paroles.

 

 

 

 

18:21 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |