25/04/2008

Césaire et Boon

Des premiers commentaires, on sent déjà se pointer un certain parfum de bouddhisme: vacuité, peur, humanité, valeurs altruistes, ... ça promet. Pourvu que les Chinois nous comprennent et vite.
Il ressort aussi que, pour une thérapie collective, "faisons des enfants". C'est presque le message de Jésus. Darwin croirait que nous descendons des bonobos...che chi Boon !

Le samedi 26 avril 2008 à 09:34, par attila Author Profile Page

@Def
Pour enchaîner avec mon allusion au bouddhisme, ajoutons:
"Et on trouve en soi, le soleil qu’on n’a pas dehors…."
"La chaleur des intérieurs, l’baraque à frites, le maroilles, et l’aubade en haut des carillons ..."
Quant aux potentialités du Nord, j'en ai dit beaucoup ici et ailleurs, notamment face à l'arrogance de la Flandre actuelle vis-à-vis de ses concitoyens wallons. La France, qui n'a jamais eu de port d'importance mondiale, doit saisir cette occasion unique pour rendre le Nord, avec la Wallonie et le Luxembourg, prospère pour qu'elle accouche rapidement de la nouvelle capitale mondiale après Los Angeles. N'oublions pas que Pierre Le Grand a créé Saint Petersbourg sur des terres marécageuses. Quand on veut, on peut.

 Hier, le grand patron de Microsoft Steve Ballmer a lancé, avec la Région Wallonne, un centre de dévelopement à Mons. Cela, quelques mois après Google qui y construit un de ses quartiers majeurs en Europe.
... ché chi Boon !

"la voie humaine", les bouddhistes appelent cela "la voie du milieu".

http://fr.wikipedia.org/wiki/Voie_moyenne 

Situaion équivoque, ambigu, paradoxale:

http://www.monde-diplomatique.fr/2005/07/VERNEREY/12453

 
"glocal" raccourci de global et local, on y est: là où règne le paradoxe, là est la vie. Dans ma jeunesse (Dany Boon n'était pas encore né, loin de là), on m'avait enseigné que le tournaisis était le meilleur accent français et j'y crois encore, surtout que Tournai abrite aussi le picard des ch'tis, càd l'accent le plus honi de France. Donc paradoxe. Donc vie.

Le lundi 28 avril 2008 à 12:00, par attila Author Profile Page

Il était, une fois (expression belge), des Huns (accent ch'ti d'origine hunnique) et des (autres) Barbares.

   « J'ai vu Agésilas, hélas !
    Mais après l'Attila, holà ! » Nicolas Boileau
Nicolas (le Président) comme Attila sont hongrois. Je vous le disais, ce sont les expats qui font l'Histoire.

 Je ne voudrais pas clôturer ce sujet sans citer mon ami de toujours le Docteur Berhanou Abebe et ainsi faire d'une pierre deux coups car cela s'adresse à la négritude d'Aimé Césaire que nous avons un peu oublié:
"Dès le lendemain, les répercussions sont immenses. La victoire d’Adoua a un sens déterminant aussi bien pour l’Éthiopie elle-même, en faisant définitivement l’un des seuls pays non colonisé d’Afrique, que pour le reste du monde. À une époque où toute l’Afrique est aux mains du colonialisme européen, la bataille d’Adoua commence à sonner la fin d’une ère et un évènement « prémonitoire » comme le dit l’historien Berhanou Abebe. « Pour les peuples qui combattront le colonialisme et les militants qui se battront pour la liberté en Afrique, dans les Caraïbes et dans le reste du Tiers-Monde, Adoua pose les bases de la négritude, du mouvement panafricaniste et des mouvements pour les droits civiques aux États-Unis  qui y puiseront inspiration"".

@egalite ...la négritude connais pas ...
« nuit qui me délivre des raisons des salons des sophismes, des pirouettes des prétextes, des haines calculées des carnages humanisés
nuit qui fonds toutes mes contradictions, toutes contradictions dans l'unité première de ta négritude » Lépold Senghor
Il y en a qui font de la prose sans le savoir, comme Monsieur Jourdain.
Je vous lis toujours et j'admire votre style qui évite les majuscules, les paragraphes, et (sauf récemment), les ponctuations. C'est peut être pas bon pour la clarté mais c'est très fluide, lisse. Je connaissais le style sms, chat, mais pas encore celui-ci pour les blogs. Si vous écrivez un jour un livre, faites-moi savoir car je vous lirez avec plaisir. Il y a un auteur dont j'oublie le nom qui a écrit un livre sans une seule voyelle "e". Il y a aussi Raymond Queneau ...
 J'ai trouvé, vive l'internet qui est le meilleur traitement contre l'Alzeimer:

"Parmi les exemples les plus célèbres , on peut également citer la Disparition de Georges Perec, dans lequel ne figure pas une seule fois la lettre e; e qui est pourtant le caractère la plus utilisé de la langue française.

En 1960, Queneau fonde l'OuLiPo (Ouvroir de la Littérature Potentielle) avec son ami François Le Lionnais. L'OuLiPo c'est ce laboratoire littéraire préconisant l'utilisation de structures mathématiques dans la création littéraire; atelier dans lequel Queneau et ses amis ( notamment Georges Perec, Jacques Roubaud et Italo Calvino ) inventeront  de nouveaux mécanismes". Extrait de:

http://www.alalettre.com/queneau-intro.htm

 D'un côté, je suis désolé d'avoir "démasqué" "égalité", d'un autre, je suis ravi d'apprendre que nous sommes de cette même génération d'Africains d'avant mai 68 ou même d'avant la décolonisation qui sont venus terminer leurs études universitaires en France ou en Belgique. Nous sommes fiers d'être nourris de culture française aux mamelles généreuses de ces pays. Mais, je suis sûr, loin de nier nos racines africaines, nous ne sombrons pas dans l'auto-satisfaction et le nombrilisme stériles. Car, de ses origines, personne n'est responsable : il n'y a donc rien pour s'en vanter ni, au contraire, s'en gêner. Par contre, nous sommes tous comptables de notre parcours de vie.
Nous avons donc tous des racines et des ailes, qui se nourrissent, les unes, de l'eau, et les autres, de l'air. Il nous revient de bien gérer avec sagesse les deux autres éléments de la nature : la terre et le feu. Sans polluer le sol nourrissier, sans recourir à la guerre, pour aucune raison, car, alors, nous ne serions pas dignes d'être des êtres intelligents.
D'ailleurs, après notre mort, il faudra bien choisir entre la terre (càd un enterrement classique) ou le feu (càd l'incinération) pour quitter ce monde.

 

10:17 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.