26/03/2008

Projet de vie, projet de mort


"Pour sortir de ce dilemme, chacun, très consciemment,  devrait pouvoir formaliser, non seulement un projet de vie, mais  aussi un projet de mort, sans cesse révisable. Si ce projet   est de mourir le plus tard possible, alors la société doit lui fournir tous les  soins disponibles     indépendamment de leur cout, de son âge et de son état.  

Si ce projet de mort est de choisir librement sa mort le moment venu, alors la société, entourée de toutes les  précautions et de toutes les procédures nécessaires  pour établir qu'il s'agit bien alors d'un acte de liberté, doit permettre à celui qui en décide ainsi  de bénéficier de toutes les aides nécessaires pour vivre sa mort aussi pleinement que sa vie."

  C'est exactement la situation actuelle en Belgique. Malheureusement, la Belgique est encore, contrairement à la France qui a établi la séparation entre l'église et l'état même si son nouveau président est train de faire un virage dangereux, un pays profondémment marquée par le catholicisme et ce sont les partis politiques catholiques, qui sont de retour au pouvoir (après huit ans d'absence pendant laquelle la loi a pu être votée par le gouvernement "violet"), et l'église qui essaient de remettre cette bonne loi sur l'euthanasie en question.

Le cardinal Daneels, premier prélat belge, condamne la publicité faite autour de l'euthanasie demandée par l'écrivain flamand Hugo Claus avant sa mort. Cela a été refusé à Chantal Sébire (qui est morte jour avant que Hugo Claus) en France qui ne demandait qu'à mourir dignement. Nous ne mourons pas égaux, suivant qu'on se trouve d'un côté ou de l'autre de la frontière ...

Euthanasie: un débat sucidaire

http://www.lefigaro.fr/debats/2008/03/24/01005-20080324AR... 

"Si ce projet   est de mourir le plus tard possible, alors la société doit lui fournir tous les  soins disponibles, indépendamment de leur coût, de son âge et de son état.  "

La dernière année de notre vie, notre dépense médicale équivaut à tout ce que nous avons déjà dépensé de toute notre vie. Alors, à ce tarif, pourrons-nous vraiment tenir la route ?

Apparemment, l'euthanasie n'intéresse pas beaucoup de monde. Pourtant, les problèmes d'éthique dont l'euthanasie n'est qu'une partie, devront nous préoccuper et occuperont nos dirigeants pendant longtemps, sur le plan national et européen. Car, non seulement nous ne savons pas quand nous mourons, mais où cela aura lieu. Cela peut se produire n'importe où, mais tenons-nous en à l'Europe, pour l'instant.


Le blog de JA est bien écrit. La vidéo de Christophe Barbier est bien dite:

http://www.lexpress.fr/idees/debats/dossier/editobarbier/... 

 

@mimi pinson

Si vous croyez qu'il y a reproche de ma part, il y a méprise. Je vous renvoie aux deux dernières interventions dans "Principe d'imprécation" du 30/10/2007. Le problème dans toute entreprise humaine est de savoir quelle est la part de risque et celle de certitude. La peur (voir "la Grâce des Femmes" par ex.), comme la colère d'ailleurs, est mauvaise conseillère. Si nos ancètres s'étaient arrêtés par la peur quand ils ont vu "filer" les premiers trains à 30 km/h dans la campagne, il n'y aurait pas eu de révolution industrielle.
Ici, le sujet est grave puisqu'il s'agît de gérer notre fin sur terre, pour moi, notre fin tout court. Cependant, sous prétexte de prudence, il ne faut pas arrêter le progrès quand il va dans le bon sens. Comme disait le général De Gaulle: "l'intendance suivra".
Il est vrai quand je vois ce que les américains prennent comme risques dans tout ce qu'ils entreprennent, cela m'effraie. J'ose croire que cela est instcrit dans leurs gênes, vu leurs origines aux 16-18ème siècles. Les européens sont en général plus prudents (ex. les OGM) et tant mieux. Mais quand il faut y aller, il faut y aller.

@mimi pinson
A défaut de fleurs, difficiles à envoyer sur le réseau, je vous ai déniché ce site blog, d'une autre Mimi (ou de vous-même?):
http://bloga4mains.skynetblogs.be/

En France, l'aquittement de la mère qui a aidé sa fille de 26 ans à mourir  dignement  est dans la ligne de ce que certains (les libéraux flamands notamment) veulent progresser en légalisant l'euthanasie à l'égard des mineurs et de ces malades qui sont incapables de donner leur avis. Les catholiques (CD&V et CDh) s'y opposeront. On verra.

Le mardi 29 avril 2008 à 14:55, par attila Author Profile Page

Apparemment, François Mitterrand, à la fin de sa vie , était devenu mystique, comme un simple mortel et n'assumait pas beaucoup le matérialisme du socialisme. Faiblesse, crainte de l'après, du vide, de la vacuité comme disent les bouddhistes ? http://archives.lesoir.be/t-20080429-00FWEU.html?query=ca...

Justement, le bouddhisme (et l'hindouisme encore plus), condamne toute élimination de vie, que ce soit par euthanasie, suicide ou avortement. Un livre que je conseillerais est "Le moine et le philosophe" par Jean-François Revel et Matthieu Ricard (son fils). Cela fait partie de mon trio après "Le moine et l'astrophysicien" et "Plaidoyer pour le bonheur". Et pourtant, avec la médecine moderne, l'Occident est sur le point d'éliminer la souffrance physique qui est la hantise et la raison d'être du bouddhisme. Ce dernier préfère encore, au XXIème siécle, dire aux souffrants: luttez la souffrance de l'intérieur par les techniques de l'introspection, de la méditation, de la contemplation. A choisir, mon choix sera vite fait ! Adieu le bouddhisme ! Et aussi l'hindouisme car, très bientôt, l'Inde sera confrontée à des contradictions entre le progrès scientifique et des doctrines d'un autre temps. Donc, adieu l'hindouisme. Et, tant qu'à faire, adieu tous les "ismes" qui m'étouffent, me bouffent l'air !

 

09:55 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/03/2008

Echéances

1. Dix mois, trois mois, cinq ans: le titre du dernier post de Jacques Attali

2. Tois mois, un an, trois ans ?: le titre du journal Le Soir de ce jour

3. Chantal Sébire - Hugo Claus: réunis dans la mort atteinte de manière diamètralement opposée par la faute des décisions d'hommes politiques de deux pays européens voisins

Coïncidence ? Fatalisme ? Manque de prévoyance ?

Quelle que soit la vraie raison, le temps est notre maître à tous, mais il est de notre devoir d'essayer de le maîtriser. 

11:14 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Dix mois, trois mois, cinq ans

"Elle (Il, le pays)veut que l'un incarne la majesté de la nation ; et que l'autre réforme ce qui doit ou peut l'etre."
Conseil: avant de se présenter aux électeurs, le politicien devrait faire un examen de conscience pour savoir s'il sera, une fois élu, l'homme de la situation. Une fois élu, il faut s'exécuter. Apparemment, le président français n'est pas homme qui aime s'ennuyer et le premier ministre a plutôt pas mal de "majesté". La solution est toute tracée: jeu de chaises musicales et continuons la partition car l'auditoire risque de s'ennuyer !
En Belgique, nous vivons ce jour la même symphonie que nous, citoyens, avons écrite note par vote. Ici aussi, le premier violon (ami de Sarkozy) voudrait bien prendre la place du chef d'orchestre mais, sa manière étant jugée trop arrogante surtout par les francophones, il a définitivement perdu la partie.

L'idéal est, évidemment, comme en Pologne, que ces deux postes clés soient occupés par deux frères jumeaux. Alors cela passerait inapperçu ...

09:13 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/03/2008

1929 ?

Mais qui se soucie de nous ?

Le mercredi 19 mars 2008 à 09:54, par attila Author Profile Page

A ma question 'bête' "mais qui se soucie de nous ?", allusion à la chanson de Jacques Dutronc (l'homme descend du singe, le singe de l'arbre et Jacques du tronc), JA aurait pu me répondre "mais, le microcrédit, mon cher Watson".
En effet, les grandes banques Dexia, BNP, Morgan Stanley ... jouent la carte de la microfinance. Dans quel but: pour s'acheter une image d'entreprise socialement responsable ou bien pour une intérêt financier réel ? Ce système fonctionnant par l'intermédiaire d'Institutions de MicroFinance (IMF), la société Blue Orchard créée par le belge Jean-Pierre de Schrevel, s'attribue les 300 à 400 IMF dans le monde qui sont les plus rentables et table sur un rendement juteux. Le reste des 5 à 10.000 IMF se contente d'une mission sociale avec un minimum d'intérêt financier, mais un très haut taux respect des contrats par les micro-emprunteurs (plus de 97%).
Mais l'entreprise qui a le vent en poupe dans ce domaine est Kiva (www.kiva.org). Kiva permet à tout entrepreneur de trouver l'argent nécessaire sur le web, càd à portée d'une souris. Kiva compte pour l'instant une communauté de 264.065 prêteurs et finance 37.186 projets pour un montant de 24.9 millions de dollars, avec un taux de défaillance insignifiant de 0.11%. Tout le monde se lève pour le web ...

 Comment, l'homo sapiens sapiens, qui bientôt va inaugurer le nouvel accélérateur de particules LHC au CERN, vient de réussir à la perfection le lancement de la navette ravitailleuse ATV, fait de plus en plus de merveilles en médecine, arrive à se laisser mener par le bout du nez par des cow-boys:
http://www.lefigaro.fr/debats/2008/03/18/01005-20080318ARTFIG00494-les-marchescontre-la-democratie.php
C'est révoltant. Nous sommes en droit d'attendre de Jacques Attali sa synthèse sur ce blog. Pourquoi l'économie ne serait pas une science ?

CERN: le LHC était programmé pour être lancé le 26 novembre 2007. Faute à un défaut de fabrication des aimants fournis par les américains de Fermilab (concurrent du CERN), problème élémentaire de résistance de matériaux, le lancement du LHC a dû être retardé de six mois.

ATV: pour l'instant, il n'y a que les russes et les européens qui sont capables de faire des amarrages automatiques dans l'espace. Les américains sont en retard dans ce domaine.

16:35 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/03/2008

Yves Leterme: wrong job ?

A écouter Yves Leterme (Leterne?), futur premier ministre belge (?), on se demande entendre un modeste coureur cycliste à une étape du tour de France qui essaie de rattraper sa mauvaise performance en prenant une attitude positive sur l'étape prochaine.

Cet homme s'est-t-il trompé de métier ? Ou bien faut-il réserver la politique à des diplômes spécialisés et non au fait d'être élu au suffrage universel ?

Le premier quotidien francophone belge Le Soir me flatte en titrant son édition du 19/03/2008 "LE TERNE 1ER".

09:38 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/03/2008

La défaite en chantant

"L'Etat (NDLR: socialiste)constitue la violence concentrée et organisée. L'individu a une âme mais l'Etat représente une machine sans âme qui ne peut se débarrasser de la violence qui l'a fait naître. Je vois croître le pouvoir d'Etat avec beaucoup  de crainte, parce qu'il se vante de faire le bien en réduisant l'exploitation capitaliste alors qu'en réalité il cause les plus graves dégâts en annihilant l'individualisme qui est à la racine de tout progrès". Gandhi par J. Attali p. 315.
Alors, demander de la cohérence à la gauche française ... S'il doit y avoir une gauche (en tant que contre-pouvoir) en Europe, elle doit être européenne et s'inspirer des partis de gauche qui réussissent. Pour l'instant, à part l'Espagne au triomphe temporaire et accidentel et les travaillistes anglais, on peut chercher.

D'après Karl Marx, le capitalisme est le passage obligé pour le communisme/socialisme.
A quand un débat (virtuel) mené par JA entre Karl Marx, Mohandas Gandhi et Blaise Pascal ?

" Les juifs nous ont donné Jésus-Christ et Karl Marx, et ils se sont payés le luxe de ne suivre ni l'un ni l'autre". Peter Ustinov

De nos jours, on les appelerait des expats.

Ouvrons nos fenêtres (windows) sur les expats de l'histoire: Bouddha, Lao-Tseu, Alexandre le Grand, Jules César, Cléopâtre (ratée), Jésus-Christ, Attila (salut l'ancètre), Mahommet, Gengis Khan, Tamerlan, Catherine et Marie de Médecis, Catherine II, Napoléon, Che Guévara, DSK du PS, etc ... dont la plupart ont eu un destin sanguinaire.

Et si notre couple présidentiel italo-hongrois allait en Equateur pour nous ramener Ingrid Bétancourt et Ugo Chavez, l'une pour donner à l'humanité un peu de sa dignité déjà fort entamée par ce cauchemar, et l'autre pour reprendre la tête du PS français qui l'a perdue depuis plus de cinq ans. Rêvons un peu !

 

10:59 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/03/2008

Le sexe de l'économie

Le mercredi 13 février 2008 à 10:02, par juan2008 [TypeKey Profile Page]

 

Attali doit la moitié de son cachet pour ce post à Attila qui avait fait plus court et percutant dans sa contribution du mercredi 6 février à 21h47 , dans le billet "demain les riches" .

@juan2008
merci pour la reconnaissance de droit d'auteur.
S'il admet que la moitié des métiers du futur sera détenue par le terrorisme (un autre de mes posts sur "Demain, les riches"), JA devrait démissionner de l'Express. Sauf s'il ajoute la 317ème et 318ème recommandation à son rapport.
Malheureusement, ces deux métiers étant basés sur l'exploitation du temps du partenaire ou de l'adversaire, et qu'il n'est pas du tout sûr que le temps éxiste (cf. l'invariance de la vitesse de la lumière), nous risquons de parler dans le vide, qui, lui, éxiste. Moi qui songeais partager mon dû, voilà que ça tombe à l'eau. Allo, vous m'entendez ?

Le samedi 08 mars 2008 à 11:15, par attila [TypeKey Profile Page]

 

Le plus vieux métier du monde, dont j'ai parlé dans "Demain, les riches" et ici, ne serait pas inventé par l'homo sapiens sapiens. En effet, une étude syngapourienne vient de démontrer que chez nos amis les macaques, le mâle qui désire avoir un rapport sexuel avec une femelle, doit "payer" en offrant des friandises ou tout objet de valeur avant d'obtenir son "billet d'entrée".

http://www.newscientist.com/channel/sex/mg19726374.100-ma...

http://www.time.com/time/health/article/0,8599,1700821,00...

Je m'en voudrais de passer sous silence la journée mondiale de la femme : en pensant aux femmes du Nord Kivu et de toute l'Afrique, à celles des pays musulmans, de l'Inde et de toute l'Asie, je dirai que l'éternité ne serait pas suffisante pour que l'homme répare les outrages portés aux femmes, nos mères, nos soeurs, nos compagnes.

Effets colatéraux de la prostitution:

http://edition.cnn.com/2008/POLITICS/03/13/spitzer.kriste... 

10:25 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/03/2008

L'impopularité démocratique


En France, on a promis le pouvoir d'achat, en Belgique la scission du pays, ailleurs le rasage ou la vodka gratis ... mais une fois au pouvoir, on se rend compte que ce n'était que du vent. La faute est en partie due à la crédulité du citoyen électeur. De là à nous promettre des politiciens sages qui nous priveraient des combats de coqs/poules ou du crépage de chignons pendant les campagnes électorales ...
Est-ce cela la vraie marche vers la civilisation, càd la perte de la nature animale de l'homme/femme ?

 
Pour enchaîner sur mon post précédent ici, j'ai assisté hier à une conférence du Professeur Jacques Rifflet, bien connu pour son franc-parler et sa compétence en géopolitique, que je voudrais citer ici: "six cents ans avant Jésus Christ, un sage grec a dit: "les qualités requises pour être élu sont inversément proportionnelles à celles éxigées pour gouverner."" 

12:45 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/03/2008

Nouvelle approche de la politique franco-africaine

http://www.lefigaro.fr/debats/2008/02/29/01005-20080229AR...

15:18 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

la grâce des femmes

Le vendredi 29 février 2008 à 10:28, par attila [TypeKey Profile Page]

Vivre ou survivre, that is the question:

Voilà une question interpellante qui mérite la refléxion de chacun:

1. Suite à mon intervention spontanée en forme de cri du coeur dans le sujet précédent "nourrir le monde", la Président de "La Grâce des Femmes" m'a envoyé un email personnel que je ne me permettrai pas de publier ici mais dont voici ma réponse qui est en rapport avec le sujet ci-dessus:
Madame,

Vivre dans la peur, ce n'est pas vivre, c'est survivre. Je souhaite à vous et à tous les Africains de vivre et pas seulement de survivre. La tâche des responsables d'Etats et de l'ONU, en majorité masculins, est d'assurer pas seulement la survie mais la vie normale à tous les habitants de la terre, les plus faibles en premier lieu. En tant que citoyen d'un pays démocratique, je me sens le patron de ces dirigeants que j'ai élus et de pouvoir les critiquer librement quand ils ne font pas leur devoir.

Tout en comprenant votre attitude de prudence, je déplore la situation dans laquelle se trouve la population de votre région. Il n'est évidemment pas dans mon intention de vous mettre "les grandes institutions du monde" sur votre dos. Mes avis ne concernant que moi-même, je ne vois pas comment cela devrait vous concerner.
"Si tu abandonnes un peu de ta liberté en espérant avoir plus de sécurité, tu n'auras ni la liberté ni la sécurité" Thomas Jefferson (de mémoire)

Je vous souhaite tout le courage du monde pour en sortir de vos problèmes.

Cordialement,
2. "Misha Defonseca a vécu en trompe-l'oeil" titre ce matin en tête de sa première page le quotidien Le Soir. Il s'agît de l'auteur de "Survivre avec les loups" livre best-seller dont le film interprété par Laetitia Casta jouit d'un grand succès en ce moment. Il s'avère que cette histoire, d'après une enquête menée par Le Soir, est entièrement inventée, comme a dû l'admettre l'auteur dont le vrai nom est Monique De Wael.
3. http://www.lefigaro.fr/debats/2008/02/29/01005-20080229AR...

La phrase en rapport avec notre sujet est:
"Leur seul espoir est de survivre sur leur magot en tant que narcotrafiquants".
Pour ma part, je retiens comme leçon la phrase suivante, extraite du même quotidien Le Soir et dont l'auteur est Béatrice Delvaux, rédactrice en chef:
"Sil n'est pas interdit de croire aux contes de fées, l'esprit critique du lecteur, du spectateur, de l'électeur, bref du citoyen est une faculté indissociable de la capacité d'enthousiasme".
La question me reste tout de même derrière la gorge: est-ce que les faibles, dont la majorité sont les femmes, les enfants, les vieux, sont condamnés à survivre sans jamais avoir le droit de vivre ?

 

Le samedi 01 mars 2008 à 10:42, par attila [TypeKey Profile Page]

Juste une curiosité: pourquoi le site "La Grâce des femmes" qui se veut multilingue, n'a pas de version anglaise ? Anglophone persona non grata ? Ou est-ce la guéguerre anglo(américano)-français sur le continent noir ? Est-ce vrai pour les autres ex-colonies françaises ?

Puisqu'on parle d'Afrique, pour ceux (nombreux) qui en sont amoureux, voici un rafraichissement historique qui, je l'espère, va donner un peu de baume au coeur à tous:

http://nazret.com/blog/index.php?title=ethiopia_marks_112...

Le message de l'Impératrice Taïtu dans la première vidéo est révélateur du courage des femmes africaines. 

Ma petite fille, qui est née le 21 février 1996, càd 9 jours avant le centenaire de la bataille d'Adoua, est italienne par son père et porte le prénom Adua.

Bon weekend ou fin de semaine ! 

Dans quel monde vivons-nous?
Tandis que des centaines de millions de femmes avec leurs enfants abandonnés par leurs géniteurs se battent pour gagner de quoi survivre quotidiennement, voici où nous mène notre civilisation occidentale: à devenir riche en dormant! Il y en a eu d'autres dans ce genre: vendre une trombonne contre une maison, des pixels contre des dollars, etc. Shame on you !
http://www.sleepingrich.com/

10:47 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |