09/03/2008

Le sexe de l'économie

Le mercredi 13 février 2008 à 10:02, par juan2008 [TypeKey Profile Page]

 

Attali doit la moitié de son cachet pour ce post à Attila qui avait fait plus court et percutant dans sa contribution du mercredi 6 février à 21h47 , dans le billet "demain les riches" .

@juan2008
merci pour la reconnaissance de droit d'auteur.
S'il admet que la moitié des métiers du futur sera détenue par le terrorisme (un autre de mes posts sur "Demain, les riches"), JA devrait démissionner de l'Express. Sauf s'il ajoute la 317ème et 318ème recommandation à son rapport.
Malheureusement, ces deux métiers étant basés sur l'exploitation du temps du partenaire ou de l'adversaire, et qu'il n'est pas du tout sûr que le temps éxiste (cf. l'invariance de la vitesse de la lumière), nous risquons de parler dans le vide, qui, lui, éxiste. Moi qui songeais partager mon dû, voilà que ça tombe à l'eau. Allo, vous m'entendez ?

Le samedi 08 mars 2008 à 11:15, par attila [TypeKey Profile Page]

 

Le plus vieux métier du monde, dont j'ai parlé dans "Demain, les riches" et ici, ne serait pas inventé par l'homo sapiens sapiens. En effet, une étude syngapourienne vient de démontrer que chez nos amis les macaques, le mâle qui désire avoir un rapport sexuel avec une femelle, doit "payer" en offrant des friandises ou tout objet de valeur avant d'obtenir son "billet d'entrée".

http://www.newscientist.com/channel/sex/mg19726374.100-ma...

http://www.time.com/time/health/article/0,8599,1700821,00...

Je m'en voudrais de passer sous silence la journée mondiale de la femme : en pensant aux femmes du Nord Kivu et de toute l'Afrique, à celles des pays musulmans, de l'Inde et de toute l'Asie, je dirai que l'éternité ne serait pas suffisante pour que l'homme répare les outrages portés aux femmes, nos mères, nos soeurs, nos compagnes.

Effets colatéraux de la prostitution:

http://edition.cnn.com/2008/POLITICS/03/13/spitzer.kriste... 

10:25 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.