12/05/2007

Repenser la gauche

...la gratuité, le savoir et la responsabilité: ensemble, c'est possible ! c'est ça la vie, pas l'enrichissement de quelquesuns sur la misère de la majorité de nos con-citoyens. Chirac, pourtant élu grâce à la gauche en 2002, a complétement raté de soigner "sa" fracture sociale. A la nouvelle gauche de réparer les degâts.Avec les élections présidentielles françaises, nous venons de vivre en direct une prestidigitation de la politique. Avec les virements de bord, les prises de position de certains (Simone Veil, Bernadette Chirac, etc) on pourrait même penser à un phénomène d'hypnose. Aux psychanalystes de nous éclairer un jour. Encore une fois, pour éviter les cacaphonies criantes, s'il faut repenser la gauche française, cela doit se faire en concordance avec les autres gauches européennes et surtout l'allemande:http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3214,36-913289@51-905531,0.htmlDSK y pense-t-il en se rasant ? La social-démocratie est-elle encore crédible ? Ou bien faut-il revenir à Karl Marx pour dire qu'avant de distribuer les richesses, il faut d'abord les acquérir, càd le socialisme ou le communisme caviar doit d'abord passer par le capitalisme performant ?Au Théâtre Flamand de Bruxelles (KVS) on joue en ce moment une pièce allemande en version originale appelée "Karl Kapital". Parait-il qu'enfin, grâce à cette adaptation théâtrale, le commun des mortels y comprend quelque chose à l'oeuvre de Karl Marx "Le Capital". Il vaut mieux tard que jamais ! J'attendrai tout de même la version française, surtout que l'accent allemand des interprètes flamands est horrible, parait-il.Le titre de la pièce est: "Das Kapital", j'avais mal entendu à la radio ! Et c'est le défi relevé par le collectif allemand Rimini Protokoll. Pour en revenir à la gauche française, la cohabitation avec la droite a-t-elle un sens ? Cela n'a pas l'air de marcher en Allemagne, malgré ce qu'en pense Bayrou. La droite et la gauche sont faites pour alterner: la droite apporte la richesse puis c'est au tour de la gauche de la dépenser ! (voir la situation à Charleroi en Wallonie). C'est simple, non ?

09:42 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.