06/05/2007

bombay ahmedabad dehli

La femme indienne, plus que l'africaine, la chinoise , musulmane de tout bord, vous prend aux trippes et vous pousserait à la révolte s'il n'y avaient les convenances car, même surmenée, sur-exploitée, humiliée, elle reste digne et la plus belle avec son sari et surtout semble vous dire, d'un regard mélancolique, qu'elle attend sa revanche. Car l'indienne c'est aussi l'immense patience de la majorité silencieuse de notre planète injuste. L'indignation la plus forte qui m'a saisi lors de mon voyage au Rajasthan est la vue de ces femmes dans les travaux routiers avec des cailloux sur la tête et celle des chercheuses d'eau avec les seaux emplilés sur cette même belle tête ... elles vous arrachent les larmes des yeux. Mères, soeurs, épouses, maîtresses, que serions-nous sans vous ? Femmes de harem que l'on brûle sur le cénotaphe, quelle horreur !Quel lien avec la campagne électorale française ? La plus belle performance oratoire de Ségolène Royal est, pour moi, sa diatribe au sujet des maltraitances de la femme en France qui marquera à jamais cette campagne, quel que soit le résultat final. Pays de spiritualités excessives et de la non-violence, l'Inde qui est vingt fois plus peuplé que la France ne verra jamais une Ségolène Royal ni, surtout, un Nicolas Sarkozy défebdre sa politique ... heureusement car notre planète bleue s'embraserait ! ... et il nous faudrait près de 800.000 ans pour atteindre la planète habitable la plus proche ...

17:07 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.