14/02/2007

Le scandale des obsèques

Voilà une partie de réponse à la (ma) question éxistencielle: à quoi bon de mourir riche ? A défaut de se faire ériger une pyramide et se croire vivre éternellement, on peut s'offrir un bel enterrement. N'est-ce pas là une belle raison de vivre ?: s'enrichir pour bien mourir. Si on s'en remet au service public pour les obsèques, alors on vivrait le paradis socialiste dont rêvait ... Marx ? La vie serait un long fleuve tranquille, mais qui travaillerait alors ? Les robots ?

09:52 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.