12/02/2007

Dieu versus Darwin

Le livre du frère dominicain Jacques Arnould "Dieu versus Darwin, les créationnistes vont-ils triompher de la science?" m'inquiète pas par sa qualité et son intelligence, mais plutôt par la quantité d'écrits du même acabit que cela va générer à cause d'un public de plus en plus réceptif pour tout ce qui touche au mystique, à l'opium du peuple comme disait Lénine. Maintenant, il y a aussi des créationnistes islamiques qui ont beaucoup de succès. Ici l'auteur est aussi un scientifique. Pour lui, une preuve scientifique reste une vérité qui n'a rien à voir avec le religieux. Il continuera donc à croire à l'éxistence de dieu même si sa connaissance scientifique lui prouve le contraire! Il dit: "la vérité peut tuer". Mais alors faut-il avoir peur d'une vérité scientifique et ainsi la nier ? On dit que, dans le domaine du mysticisme religieux, l'homme ne supporte pas le vide. Alors qu'il fasse un effort. Pour l'auteur dominicain, tout se résumerait à deux mots, séparés par une lettre "s": d'un côté, sélection pour le scientifique qui déterminerait la survie d'une espèce sur une autre ou d'un phénomène sur un autre, par hasard; et de l'autre, élection pour le religieux par laquelle Dieu choisit/détermine un peuple et pas un autre, donne la grâce à certains élus et pas à d'autres. Comme chantait Georges Brassens, quand on est con, on est ...

15:43 Écrit par attila dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.